L’innovation au service de la vision

Le BINOCULUS est une nouvelle plateforme numérique pour les orthoptistes. Elle permet de collecter de nombreuses informations sur la vision binoculaire de vos patients au moyen de différents tests simples tout en les présentant d'une manière facilement interprétable.

Tout cela fait du BINOCULUS un outil efficace, innovant et ergonomique pour le dépistage et la rééducation sensori-motrice sur un support unique.

Contactez-nous aujourd'hui!

Qui sommes nous ?

Orthoptica est le fruit de la collaboration entre orthoptistes, ophtalmologistes et spécialistes de la vision. La société est adossée à l’observatoire 3DFovéa dont elle est issue, qui regroupe Télécom Bretagne (Ecole d’ingénieurs de l’Institut Mines-Télécom) et le CHRU de Brest, à travers l’unité mixte INSERM U1101, permettant de développer des recherches amont tout en élaborant des tests cliniques indispensables à la validation de ses produits (CE médical classe I B, norme ISO 13485).

Notre démarche entend ainsi moderniser et simplifier la pratique de l'orthoptie au quotidien en réduisant par la même occasion la durée des actes.

L'EQUIPE

M. Dusan Iorgovan

PDG Ingenieur télécom +33 (0)6 13 75 88 54 dusan.iorgovan@orthoptica.com

M. Florian Marciano

Responsable commercial Orthoptiste +33 (0)1 76 70 47 13 / +33 (0)6 58 72 40 83 florian.marciano@orthoptica.com

Professeur JL de Bougrenet de la Tocnaye

Conseiller scientifique Directeur de l’Observatoire 3DFovéa et du département d’Optique de Télécom-Bretagne

Professeur Gilles Coppin

Conseiller pour les IHM Directeur de l’UMR CNRS LabSticc (Télécom Bretagne)

Docteur Mathieu Lamard

Conseiller technico-médical Ingénieur de recherche UBO (LaTIM-INSERM)

Mme. Stéphanie Ferragut

Conseillère pour l'Orthoptie Orthoptiste

M. Magnus Larsson

Conseillère en marketing et en développement des affaires Ingénieur des systèmes socio-technique et candidat au doctorat en IHM magnus.larsson@orthoptica.com

La plate-forme : Le BINOCULUS

Concentré de nouvelles technologies elle permet de créer une nouvelle dynamique dans la prise en charge des patients et de faciliter l’émergence de nouveaux tests innovants..

Le BINOCULUS est constitué des principaux tests d’évaluation de la sensorialité utilisés par les orthoptistes dans leur pratique quotidienne. Cette révolution technologique doit faciliter la prise en charge des patients, conduire à la création de nouveaux tests et outils de rééducation innovants, facilement intégrables dans un existant

La plateforme matérielle est constituée :

  • D'un PC depuis lequel l'orthoptiste commande la réalisation de l'ensemble des tests
  • D'un vidéo-projecteur 3D
  • D'un écran de projection
  • D'une table et d'une mentonnière, afin de positionner avec précision le patient
  • de lunettes dédiées spécifiques utilisant la technologie 3D employées lors de la réalisation des tests évaluant la vision binoculaire

Son interface claire, permet à l'orthoptiste d'enchaîner les différents tests avec fluidité, rendant ainsi leur réalisation plus agréable pour le patient. Depuis son ordinateur, il dirige l'ensemble des déplacements des images nécessaires à la réalisation des tests

Certains de nos tests ont été validés par la médecine scolaire du Ministère de l’Education Nationale, dans le cadre d’un projet Investissements d’Avenir, visant à mesurer l’impact de la 3D relief sur une population scolaire et les risques liés à son déploiement en milieu scolaire.

Actuellement les tests implémentés sont :

Test de l'acuité visuelle

Constitué de différents tests d'acuité visuelle à progression logarithmique, de tests d'astigmatisme et d'un test duo-chrome.

Test de stéréo-acuité

Il évalue la présence d'une vision stéréoscopique et permet de la quantifier. Le test est calibré de 800' à 40'. Il est équipé d'un mode aléatoire pour éviter la mémorisation des réponses par le patient.

Test de déviation oculaire

Il permet de déterminer si le patient présente une déviation oculaire et si cela est possible de la quantifier, mais aussi de mettre en évidence une neutralisation.

Test d'amplitude de fusion

Il va permettre de déterminer les amplitudes de fusions du patients.

Le synoptophore numérique

Ce module reprend les 3 degrés du synoptophore classique en y apportant l’ergonomie et la précision de l’outil numérique. Nous avons sélectionné avec soin les technologies support pour les tests suite à une étude comparative d’impact. Nous préconisons l’emploi de projecteurs stéréoscopiques et de lunettes actives.



A PROPOS DU SYNOPTOPHORE NUMERIQUE

Force est de constater que le synoptophore bien que reconnu cliniquement est un appareil de plus en plus délaissé par les orthoptistes par son coté vieillissant et spasmogéne. Nous avons décidé de développer une nouvelle technologie afin de le remplacer.

Après deux années de recherche, nos équipes ont réussis à mettre au point un synoptophore numérique peu spasmogène , moderne et facile à utiliser.

La version numérique de cet outil, le Binoculus est constituée d’un ordinateur d'où l’orthoptiste dirige le test, d’un écran de projection, d’une paire de lunettes 3D actives ainsi que d’une mentonnière.

Le Binoculus évalue et quantifie à la manière du synoptophore classique les trois degrés de la vision binoculaire.

Les voies visuelles du patient sont parfaitement isolées grâce aux lunettes 3D car chaque verre est constitué d’obturateurs à cristaux liquides bloquant chaque œil en synchronisation avec le contenu projeté.

Pour des raisons techniques,il a été décidé de placer le patient à partir d'une distance minimale de 1,50m, distance à partir de laquelle l’accommodation devient moindre et corrélable avec celle mise en jeu en vision éloignée.

L’ensemble de l’exercice est réalisé dans un environnement photopique.

Les mires projetées sur l’écran comportent un fond blanc, ce qui correspond aux mêmes conditions de présentation que celles utilisées par le synoptophore classique.

Comme avec la version classique, l’orthoptiste est aux commandes de chaque étape. Il utilise l'ordinateur, d’où il commande de manière numérique les divers déplacements des images.

Lunettes actives 3D pour la projection

Ces lunettes 3D actives ont spécialement été conçues pour les tests d’orthoptie. Dans leur version actuelle elles permettent un taux élevé d’isolation entre canaux oculaires (contraste 1 :1000). Elles sont équipées d’une batterie rechargeable, sont légères (54 grammes) et procurent une trés bonne qualité de vision. Grâce à un boitier de synchronisation elles offrent à l’orthoptiste de nombreuses fonctionnalités telles qu’un contrôle parfait de la perception de ce qui est vu par chaque œil (possibilité de cacher indépendamment chaque œil à la convenance de l'orthoptiste) et de vision alternée pilotée par le test lui-même. Elles existent en deux tailles, adulte et enfant.

Projecteur stéréoscopique

Nous recommandons l’utilisation de projecteurs stéréoscopiques de type DLP pour leur qualité de projection. Ses projecteurs sont couplés à un boîtier de synchronisation des lunettes développé à cet effet.

Technologies et matériels

Nous avons choisis avec professionnalisme chaque technologie et matériel afin d’obtenir la meilleure qualité possible.

Lunettes actives 3D pour la projection DLP® LinkTM

Les lunettes 3D actives spécialement conçues pour la projection DLP® LinkTM sont un concentré de technologie haut de gamme. Équipées d’une batterie rechargeable et d’un cristal liquide mince et rapide, elles sont légères (54 grammes) et procurent une trés bonne qualité de vision. Aucun ghosting ni color banding n’est apparent.

Elles existent en deux tailles, adulte et enfant.

Elles sont pilotés par un boîtier de synchronisation, qui permet un contrôle parfait de la perception de ce qui est vu par chaque œil. En effet,il est possible de cacher indépendamment chaque œil a la convenance de l'orthoptiste, par exemple dans le cadre d'un cover test.

Technologie DLP®

La puce DLP (digital light processing) représente probablement le commutateur de lumière le plus sophistiqué au monde à l'heure actuelle. Elle est composée d'une matrice rectangulaire qui contient jusqu'à 8 millions de miroirs microscopiques montés sur charnière, la taille d'un miroir microscopique est inférieure à un cinquième du diamètre d'un cheveu humain.

Lorsqu'une puce DLP est synchronisée avec un signal vidéo ou graphique, une source de lumière et une lentille de projection, ses miroirs peuvent réfléchir une image numérique sur n'importe quelle surface.

La lumière blanche générée par la source lumineuse d'un système de projection DLP passe à travers un filtre chromatique avant d'atteindre la puce DLP. La lumière est ainsi filtrée en un minimum de rouge, vert et bleu, ce qui permet à la puce d'un système de projection DLP de créer au moins 16,7 millions de couleurs.

Traitement des données

La technologie nécessaire à l'acquisition et au traitement des données recueillies , nécessitent l'usage d' un ordinateur professionnel de dernière génération.

La synchronisation de la technologie 3D nécessite des processeurs , des cartes graphiques et des mémoires puissants et rapides.

Nous contacter

Par téléphone et mail

M. Dusan Iorgovan

PDG +33 (0)6 13 75 88 54 dusan.iorgovan@orthoptica.com

M. Florian Marciano

Responsable commercial +33 (0)1 76 70 47 13 / +33 (0)6 58 72 40 83 florian.marciano@orthoptica.com

Nous visiter

Siege social et usine

Bâtiment Arago, 305, rue Claude Shannon, 29280 Plouzané

Département commercial

37, rue Fondary 75015 Paris

Oops! Please correct the highlighted fields...

Merci! Nous allons vous recontacterons.